Respiration contre le stress

La respiration calmante.

Elle est conseillée chaque fois que vous vous sentez nerveux, car elle entraîne la détente.

Comme tout le monde, vous avez sûrement tendance à ne respirer que du haut de la poitrine, en bloquant le diaphragme. D’abord détendez, votre diaphragme, pour diminuer les tensions abdominales qui sont dues à un état de stress. Le muscle du diaphragme est l’acteur principal de la respiration, le détendre vous permettra de vous sentir bien.

Mettez vous confortablement, sur une chaise. Posez une main sur votre poitrine et l’autre sur le ventre et inspirez lentement et longuement (par le nez) en le gonflant. Ce mouvement aide à faire descendre votre diaphragme, souvent « bloqué » par les contrariétés. Puis expirez, mais en expirant, laisser le ventre se relâcher, le plus lentement et le plus longtemps possible.

L’expiration est plus longue que l’inspiration, elle devrait idéalement durer le double du temps de l’inspiration et il n’y a pas de suspension respiratoire. C’est-à-dire que ne retenez pas votre souffle pendant quelques secondes après l’inspiration.

Effectuez une dizaine de respirations.

Mais après une série de 5 respirations effectuées sur ce rythme, vous pouvez vous représenter une image qui pour vous évoque le calme ou la détente. Il peut s’agir d’un lieu ou d’un souvenir.

Il est souhaitable de pratiquer cette respiration plusieurs fois par jour, surtout lorsque vous vous sentez assailli par des pensées.

Si vous la pratiquez quotidiennement, vous constaterez rapidement, une amélioration générale de votre santé et, peu à peu, cette respiration pourra devenir automatique.

Vous pouvez aussi la pratiquer, chaque soir, pour « évacuer » les préoccupations de la journée et vous préparez à un bon sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *