Le Couple ideal Existe-t'il?

Publié le par Sarah Bay

Le Couple idéal existe-t-il?

Des ecrits de la magnifique Lise Bourbeau

C: Communication, O: Ouverture, U: Utilité etc...

Voilà une question que de nombreuses personnes se posent. En ce qui me concerne, j'ai constaté qu'il n'existe pas un modèle particulier du couple idéal. Pourquoi ? En regardant la définition du mot idéal, on constate qu'un idéal est un concept intellectuel qui a comme source l'imaginaire de la personne. Voici cette définition : "Qui est conçu et représenté dans l'esprit, sans être ou pouvoir être perçu par les sens. Qui atteint toute la perfection que l'on peut concevoir ou souhaiter." Autre fait intéressant, c'est que le dictionnaire nous dit que le contraire du mot "idéal", c'est la "réalité"! Ainsi, lorsqu'on entretient des pensées de couple idéal, on se coupe très souvent de la réalité.

86753077_39ece5835d.jpg


Quand vous pensez au couple idéal, il s'agit donc de découvrir ce qui serait l'idéal pour vous tout en demeurant réaliste. Vous devez être alerte et ne pas vous laisser influencer par les romans et les films avec leurs images et leurs histoires peu réalistes. Arrêtez de chercher "l'âme soeur", c'est-à-dire arrêtez de croire qu'il ne peut y avoir qu'une personne qui puisse être votre âme soeur.

Que vous viviez en couple dans le moment ou que vous viviez seul bien qu'ayant le désir de former un couple heureux bientôt, il est important de réaliser que chaque humain doit y mettre du sien pour atteindre son idéal. De plus, comme un idéal vient de notre imagination, attendez-vous et préparez-vous à accepter l'idée que votre idéal d'aujourd'hui peut être différent de celui de demain ou du mois prochain ou de l'année prochaine.

Pour ma part, j'aime mieux utiliser l'expression "viser l'excellence". Ainsi, nous arrêtons de vivre dans l'espoir d'atteindre un certain idéal et nous visons plutôt l'amélioration constante de notre vie de couple du moment. Pour arriver à cela, voici quelques moyens ou suggestions, en utilisant l'acrostiche des mots COUPLE IDÉAL.


"C" pour communication :

Une bonne communication dans le couple commence par une bonne écoute. En prenant en considération que plusieurs personnages ou personnalités se retrouvent dans chaque personne, prenez le temps de bien écouter lequel de ces personnages vous parle lorsque votre conjoint parle. Est-ce le père ou la mère ? L'époux ou l'épouse ? L'homme ou la femme de carrière ? L'enfant ou l'adulte ?
L'amant ou l'amante ?

Voici quelques exemples :

  • "M'aimes-tu ?" (l'enfant)
  • "Fais attention à toi, mange moins, couvre-toi..." (la mère)
  • "Que dirais-tu d'une petite sortie à deux ce soir ?" (l'amant)
  • "Je suis débordé de travail; ne me dérange pas !" (l'adulte)
  • "Tu ne m'aides jamais, je dois toujours tout faire à la maison !" (l'épouse)

Lorsque vous vous rendez compte que c'est l'enfant qui parle, ne lui répondez pas comme à un conjoint; lorsque c'est l'adulte qui parle, ne lui répondez pas avec votre personnalité d'amante. Continuons avec cet exemple. Si l'épouse répond : "Voyons chéri, laisse ton travail de côté; j'ai le goût d'une soirée d'amoureux, cela créera une atmosphère détendue." S'il dit non, elle sera déçue, boudera peut-être et il y a de fortes chances qu'il se sente coupable. S'il dit oui, elle aura gagné mais au fond, elle se sentira coupable de l'interrompre dans son travail et lui s'en voudra de s'être laissé manipuler. Tandis que lorsque vous êtes à l'écoute et que vous prenez quelques secondes pour sentir qui vous parle vraiment, vous verrez que la communication deviendra beaucoup plus facile.

Lorsque vous trouvez cela difficile de communiquer, n'hésitez pas à le dire à votre conjoint. Il est tout à fait normal d'avoir des difficultés dans certains domaines. Tous les couples vivent cela. Avouez à l'autre quelle peur vous vivez. Vous serez surpris d'apprendre que l'autre vit la même peur.

Sachez de plus qu'à chaque fois que vous vivez une émotion et que vous accusez l'autre, cela ne s'appelle pas de la communication, mais plutôt de l'accusation. Communiquer véritablement, c'est être vrai, donner l'heure juste à l'autre dans ce que vous vivez et non dans ce que vous voudriez que l'autre vous fasse vivre. Attendre que l'autre vous rende heureux n'aidera jamais à améliorer une vie de couple.


"O" pour ouverture :

Soyez ouvert à la nouveauté dans votre vie. Ne vous enlisez pas dans la routine et les habitudes. Cette nouveauté peut se manifester dans le domaine physique (habillement, alimentation, vie sexuelle, etc.) émotionnel (nouveaux désirs, exprimer sentiments) et mental (connaissances par des lectures, stages, changer de croyances, etc.)


"U" pour utilité :

Trouvez-vous intelligent de garder des choses qui ne vous sont plus utiles ? Vous êtes sûrement d'accord avec moi qu'il est préférable de s'entourer de choses utiles. Il en va de même avec les personnes. Si nous avons choisi tel conjoint, c'est parce que nous savons, même si c'est inconscient en général, que nous en avons besoin, qu'il sera utile à notre évolution.

Il est donc important de réviser régulièrement en quoi votre conjoint vous est utile. Je ne parle pas de la perception que vous avez de l'autre durant l'amour-passion, c'est-à-dire durant la période des premiers mois où une relation commence, parce que ne pouvant se passer l'un de l'autre, la dépendance est très prononcée. Lorsque l'amour-passion s'éteint, c'est là que l'amour véritable a une chance de s'établir et que l'utilité d'établir une relation avec l'autre prend son sens.

Faites une liste de l'utilité de votre conjoint dans les domaines physique, émotionnel, mental et spirituel. En ce qui me concerne, le domaine spirituel prime sur les autres et ne doit pas être perdu de vue. Malheureusement, étant le domaine le plus subtil, il est le plus facile à oublier, C'est le domaine où nous utilisons notre conjoint en tant que miroir pour apprendre à se connaître, à s'aimer davantage et à aimer l'autre.


"P" pour partenaires:

Prenez quelques minutes pour réfléchir à ce que serait l'attitude idéale de deux partenaires en affaires.

Voici ma perception :

  • Les deux s'aident le plus possible.
  • L'un n'a pas intérêt à abaisser ou à critiquer l'autre.
  • Lorsque l'un se trompe, l'autre essaie de l'aider à se sortir de son problème.
  • Les deux reconnaissent et utilisent au maximum leurs forces et s'aident dans leurs faiblesses.
  • Ils sont complices dans tout (tâches, argent, peines, joies, etc.)
  • Il n'y a pas de peur entre les deux. Aucun n'est sur ses gardes avec l'autre.

Voilà ce que vous devez mettre en pratique avec un conjoint.


"L" pour lâcher prise:

Lâcher prise, c'est arrêter de vouloir tout contrôler. Ne plus tenter de changer l'autre pour sa propre satisfaction. C'est accepter les différences de l'autre, même si on n'est pas d'accord. C'est arrêter d'être en attente de résultat quelconque afin d'être heureux.


"E" pour engagement:

Il ne peut y avoir d'union stable à long terme sans engagement. Par contre, chacun doit s'engager selon ses besoins et ne doit pas exiger que l'autre s'engage à la même chose.

Je me souviens des deux premières années de ma vie avec mon mari, je ne pouvais m'engager véritablement avec lui car j'espérais encore découvrir l'homme idéal de qui j'avais fait une liste des critères auxquels il devait correspondre. Comme il ne détenait qu'environ la moitié de ces critères, je continuais à regarder ailleurs. Au bout de deux ans, j'ai réalisé que ça me prendrait au moins trois hommes pour répondre à mon idéal d'homme.

J'ai donc décidé de m'engager à aimer cet homme, à avoir une union exclusive et que je ferais tout en mon pouvoir pour arriver à une relation excellente avec lui. Lorsque je lui ai fait part de ma décision, il m'a répondu qu'il ne pouvait s'engager à la même chose. Il n'était pas encore assez sûr de notre relation. Sur le coup, mon ego a été blessé et déçu car selon mon ego, cet homme aurait dû être très heureux de ma décision et aussi vouloir vivre le reste de sa vie avec moi. Heureusement, j'ai eu la sagesse à ce moment-là de réaliser que je n'avais pas le droit de l'obliger à s'engager. J'ai pris cet engagement parce que moi, j'en avais besoin. Quelques années plus tard, il a pu s'engager et nous nous sommes mariés. Nous sommes ensemble maintenant depuis 14 ans. Nous avons réalisé tous les deux que notre idéal de relation de couple change régulièrement.

Il est important d'apprendre à s'engager dans les aspects physiques de la vie de couple. Exemple: argent, travaux ménagers, éducation des enfants, etc. Ceci permet de donner une meilleure direction à la vie de couple. Toujours se souvenir par contre que celui qui se désengage doit être prêt à en assumer les conséquences et non pas les faire vivre à l'autre.


"I" pour intimité:

L'intimité dans un couple ne veut pas nécessairement dire la "vie sexuelle" du couple. C'est plutôt la capacité de donner la possibilité à l'autre de nous connaître pleinement et d'être une source de changement pour soi. C'est donc la capacité de révéler ses pensées intimes comme à son plus grand ami. Il y a un don de soi fait dans le plaisir, la joie et non dans la peur que l'autre profite de soi. Ce genre d'intimité qui permet des relations sexuelles satisfaisantes vécues dans l'abandon et la fusion des deux êtres.


"D" pour demandes:

Dans la plupart des couples, il y en a toujours un qui sait plus faire ses demandes que l'autre. Ce dernier désire que le premier fasse de la télépathie. Il est donc important de savoir s'accepter ainsi et de ne pas essayer de changer l'autre. Et surtout, celui des deux qui fait ses demandes ne doit pas croire que l'autre doit y accéder automatiquement; ne pas croire que lorsque l'autre accède à ses demandes, c'est une preuve d'amour. Et celui qui a peur de faire ses demandes ne doit pas croire que si l'autre devine ses désirs, que c'est aussi une preuve d'amour.

Nous avons le droit de faire des demandes car nous avons tous besoin des autres à un moment ou l'autre de notre vie. Quand l'autre répond à notre demande, tant mieux, mais si non, nous devons trouver un autre moyen d'arriver à ce que nous voulons.

Lorsque quelqu'un dit "non" à une de vos demandes, réaliser qu'il ne fait que se respecter et vous exprimer ses propres limites. Cela n'a rien à voir avec l'amour qu'il vous porte. Si vous dites parfois "oui" à une demande de l'autre, même si ce n'est pas votre préférence, faites-le par amour pour l'autre et non avec attentes que l'autre fasse la même chose pour vous plus tard.


"E" pour espace:

Nous avons tous besoin d'espace vital. Il est important de faire respecter cet espace, en reconnaissant et en respectant vos propres besoins. L'espace vital comprend votre espace physique (exemple : pouvoir s'isoler au besoin), émotionnel (exemple : avoir vos propres désirs) et mental (exemple : études ou cours de votre choix).

Personne ne possède une autre personne. Votre conjoint n'est pas "votre femme" ou "votre mari"; c'est plutôt une personne, une âme qui a choisi de faire un bout de chemin avec vous pour que vous puissiez tous les deux grandir ensemble.


"A" pour amour:

L'amour véritable se manifeste en voulant le bonheur de l'autre, en se basant sur les besoins de l'autre. C'est accepter, donner le droit à l'autre d'être ce qu'il est maintenant avec ses peurs, ses limites, ses désirs et ses différences. Le tout même si vous n'êtes pas d'accord, même si vous ne comprenez pas. L'amour véritable ne vient pas facilement aux humains; ce qui est plutôt habituel, c'est "aime-moi", "plais-moi", "fais des choses pour moi".

L'idéal d'amour dans un couple, c'est que les deux aient l'intention sincère d'apprendre à aimer avec l'autre. Ainsi, plus vous donnez de l'amour et plus vous en recevez. Vous n'aurez plus à faire des pirouettes pour être aimé.


4045380680_fbb2b198e5.jpg"L" pour liberté:

L'idéal, c'est que les deux membres du couple se sentent libres, mais qu'aucun des deux n'aient le goût d'en abuser.

Un conjoint ne doit pas avoir de comptes à rendre à l'autre, ni avoir besoin d'une permission ou d'une approbation pour faire quelque chose. Par contre, dans une bonne relation de couples, les deux ont le goût de tout partager avec l'autre, en se sentant complètement libres de prendre quelque décision que ce soit.

Cette liberté est vécue dans tous les domaines, que ce soit au plan sexuel, dans la gestion de l'argent, des occupations, d'une carrière, de l'alimentation, de l'évolution, etc.

S'il n'y a pas cette liberté, ça devient une relation parent - enfant et une relation de pouvoir où chacun est le dominant - dominé à tour de rôle.

En conclusion, vous devez accepter l'idée qu'une relation de couple harmonieuse se construit et se développe avec de la discipline, de la volonté, de la détermination, de la patience, de la tolérance et surtout avec beaucoup d'amour.

Ce genre de relation de couple n'arrive pas tout seul. Ça s'acquiert. Il s'agit de prendre la décision d'y arriver un jour et vous mettrez en mouvement l'énergie nécessaire pour y arriver.

Aimez votre conjoint !

Respectez vos limites ainsi que les siennes !

Donnez ce que vous voulez recevoir !

Sachez qu'une relation de couple qui répond à votre idéal est à la portée de tous. Il ne vous reste qu'à décider que c'est ce que vous voulez et de croire que tout est possible à celui qui veut et qui décide.

Lise Bourbeau
 

 

 

moi201211 (2)N hesitez pas a m´Ecrire si vous avez besoin dun coneil ou d'une solution Mots-Bonheur.

infos@infosbonheur.fr

Tres bonne journée.

Sarah.

Cet article vous a plu ? Parlez-en !...Merci de partager cet article sur

Twitter ou sur Facebook,ou de mettre un petit + 1 chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous.

Si vous l' avez trouvé sympa, bien sûr, Merci d'avance.


 

Publié dans A LIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article