La Gymnastique du Bonheur !...Autolouangeons Nous

Publié le par Sarah Bay

5227931387_beefa5f42f.jpg

AUTOLOUANGES...


.L'époque est à la critique, pas seulement celle que l'on peut lire dans la presse, sur notre équipe de foot ou encore nos politiques... Nous sommes également devenus les champions de l'auto-critique. Une attitude qui n'est pas sans risques. A trop nous dévaloriser, nous opérons une forme de sabotage envers nous-même. Nous nous privons d'un précieux soutien, à savoir le nôtre, pourtant nécessaire à la réalisation de nos projets. Pratiquer l'auto-louange peut nous aider à renverser la vapeur et à rehausser non seulement notre estime de soi, mais également notre capacité à mobiliser notre énergie pour nous réaliser.

icoJe suis formidable !

Pratique ancestrale qui tire son origine, entre autres, d'une tradition africaine nommée kasala, "l'auto-louange consiste à écrire puis proclamer un texte qui parle de soi" explique Marie Milis, professeur d'éthique à Bruxelles, auteur d'un livre sur ce thème.

Il ne s'agit pas de faire sa promotion, ou encore une pub avantageuse destinée à se vendre... avec une obligation de réussite. Non ! Concrètement, il est plutôt question d'écrire un texte en "je" qui donne envie à ceux qui l'écoute de se dire : "Quelle chance j'ai de connaître cette personne !". Un des principes fondamentaux réside dans l'intention, non plus de se fustiger mais bien de contacter "sa grandeur" sa beauté, tout ce qui fait de nous un être unique. Un défi plus important qu'il n'y parait !

sarahweb01Amplifiez sans mensonge

S'il paraît simple dans la forme, l'exercice peut soulever bien des freins. Marie Milis, qui en a expérimenté les bienfaits auprès d'une classe d'étudiants avant un examen, et même d'un groupe d'agents de surface fraîchement licenciés, donne deux pistes majeures à suivre pour se simplifier la tâche. 

  • L'amplification. Pas question de se penser petit, ou étriqué, on voit grand. D'après elle, "il s'agit d'être attentif à ce qui se passe en nous, un état du moment, un mouvement intérieur, une sensation, une qualité et de l'exprimer avec panache". Comme par exemple : "je suis un génie caché sous la robe de l'habitude résignée" ou "je suis le sommeil en attente de songes fantastiques, derrière le rideau de mes paupières closes".
  • Autre condition incontournable : tout doit être vrai, authentique. Inutile de buter sur une vision positive, si votre vie est sombre et que vous broyez du noir. Pensez et écrivez noir mais façon Soulages, sublimant cette teinte.

3586487445_0e307132af.jpgLâchez le mental

Nous sommes souvent pris entre deux feux, à savoir une manie toxique de nous dévaloriser, et une autre sociale, nous poussant à montrer notre meilleur profil, par le biais de nos acquisitions ou de nos performances. L'un comme l'autre nous fragilisent, nous éloignent de notre être, au profit d'un avoir par définition périssable. Le débat entre l'avoir et l'être court toujours. Pour faire pencher la balance en faveur de l'être, l'auto-louange se révèle un atout de taille. Cela va demander à nombre d'entre nous d'apprendre à lâcher prise avec le mental, et le contrôle. En clair, il faut laisser tomber toute tentative d'ordonner ou d'organiser son écriture et privilégier l'expression créatrice autour d'une sensation plus qu'une élaboration de l'intellect même brillante. Comme on déroulerait le fil d'une pelote.

La bonne nouvelle ? Il n'est pas nécessaire d'avoir du temps pour écrire son auto-louange. Quelques minutes suffisent pour contempler une de nos qualités, et rédiger un court texte à son propos. Si l'inspiration n'est vraiment pas au rendez-vous, prenez un temps dans la nature pour vous appuyer sur un arbre ou dans un musée.

5232722229_e19950d253.jpgDes bienfaits très contemporains

Pratiquée régulièrement, comme une gymnastique de l'esprit en quelque sorte, l'auto-louange stimule l'estime de soi et reconnecte chacun à son talent. Une vertu particulièrement utile en temps de crise. Quand les repères vacillent et que l'humain se retrouve en butte à nombre d'incertitudes, une vision créative et positive de soi, peut faire office de pont jeté vers un futur à réinventer. Au quotidien, elle redonne un vrai coup de pep et de dynamisme !

Catherine Maillard, le 24 juin 2010

 

sbrougeCet article vous a plu ? Parlez-en !...Merci de partager cet article sur

Twitter ou sur Facebook,ou de mettre un petit + 1 chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous.

Si vous l' avez trouvé sympa, bien sûr, Merci d'avance. Sarah. 

Publié dans Metafisique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article