L’ART rend Heureux…et Guerit…Creons !!!

Prenez en plein les yeux !

 L’art est reellement une therapie…je ne me lasse pas de gribouiller, de dessiner et d etaler la peinture sur la toile…le procesus est si…agreable . Il libère,il fait rêver…il donne droit aux rêves impossibles , aux fantasmes et aux delires…on ne juge pas l art.On l apprecie ou non, on le ressent ou non …Dans les « delires »: Van Gogh, Pollok,Edvard Munch…mais l’art cest aussi la beauté pure…De Vinci, Miquel Ange,Boticelli…ainsi que la douceur des impressionnistes et j en passe… (à suivre dans Blablabl’ART)…

L’art-thérapie , celle que l on fait en suivi psychologique est une forme de psychothérapie qui utilise la création artistique (dessin, peinture, collage, sculpture, etc.) pour prendre contact avec sa vie intérieure (sentiments, rêves, inconscient, etc.), l’exprimer et se transformer.

Sans se préoccuper de la qualité ou de l’apparence de l’oeuvre finale, la démarche   consiste à laisser progressivement surgir ses images intérieures, qui peuvent être autant le reflet d’expériences du passé que de rêves auxquels on aspire.ON SE LACHE !

Le geste créateur fait appel au corps qui se met en mouvement pour créer une oeuvre concrète.

Dans le même élan, il sollicite l’imagination, l’intuition, la pensée et les émotions. Les images ou les formes ainsi créées, en plus de dévoiler certains aspects de soi, peuvent générer une vision et des comportements nouveaux qui contribueront à des guérisons physiques, émotives ou spirituelles.

L’application de l’art à des fins thérapeutiques n’est pas un concept nouveau. La Grèce antique, tout comme la plupart des cultures traditionnelles, considérait que les arts avaient un effet cathartique et thérapeutique. Au début du XXe siècle, le psychiatre suisse Carl G. Jung (1875-1961) avait déjà lui-même expérimenté les bienfaits de l’expression par le dessin. Il a ensuite intégré cette approche dans sa pratique.

Toutefois, l’art-thérapie n’a fait son entrée officielle dans la société contemporaine que vers les années 1930.

Elle s’est d’abord introduite en Angleterre et aux États-Unis grâce à Margaret Naumburg, enseignante et psychothérapeute reconnue comme l’une des pionnières dans le domaine. Par ailleurs, il est intéressant de faire un parallèle entre l’art-thérapie et l’art brut, un mouvement lancé en 1945 par le peintre français Jean Dubuffet, à cause de la similarité du processus créatif qui vise essentiellement l’expression spontanée et personnelle  Art Brut :

        LES BIENFAITS DE L’ART THERAPIE A UN NIVEAU MEDICAL

Bien que peu d’études scientifiques bien contrôlées aient été publiées sur l’art-thérapie, voici les principales références relatives à son efficacité.

 Améliorer la qualité de vie des personnes âgées. Une étude aléatoire avec groupe témoin a été menée auprès de 40 personnes âgées de 70 ans à 97 ans. Les résultats révèlent qu’une intervention d’art-thérapie basée sur l’observation d’oeuvres d’art améliore le bien-être émotionnel et divers paramètres physiologiques

(pression artérielle, fatigue, douleur, etc.). Dans une autre étude, des personnes de 60 ans à 86 ans ont participé, pendant 1 mois, à une des 3 démarches suivantes : séances de théâtre, discussions à partir d’oeuvres en arts visuels, ou aucune intervention.

Les personnes âgées ayant suivi les sessions de théâtre ont amélioré de façon significative leurs fonctions cognitives et leur bien-être psychologique comparativement aux 2 autres groupes, et ces améliorations étaient maintenues après 4 mois.

 Aider les patients atteints de cancer. En 2010, 2 revues systématiques de la littérature scientifique ont conclu qu’une approche d’art-thérapie pouvait être bénéfique chez les gens souffrant de cancer, à plusieurs niveaux de l’évolution de la maladie . Parmi les articles recensés, quelques résultats ont montré une diminution des niveaux d’anxiété et de dépression des patients, une amélioration de leur qualité de vie, ainsi que des effets positifs sur leur croissance personnelle, leur capacité à affronter la maladie et sur leur interaction sociale.

Ces résultats viennent appuyer les conclusions d’autres études publiées sur l’art-thérapie et le cancer. En voici quelques exemples. Un essai mené auprès d’enfants leucémiques indique qu’une approche d’art-thérapie combinant dialogue, imagination visuelle, jeux et dessins induit des comportements positifs avant, pendant et après une intervention médicale douloureuse comme une ponction lombaire ou de la moelle osseuse, comparativement à un groupe sans ce type de soutien

Des études cliniques auprès de femmes ayant reçu un diagnostic de cancer révèlent qu’un programme d’art-thérapie diminue les symptômes de détresse psychologique et améliore la qualité de vie comparativement à des femmes de groupes témoins.

Une étude pilote a testé l’art-thérapie auprès d’aidants familiaux de patients souffrant de cancer La pratique de l’art-thérapie réduirait les niveaux de stress et d’anxiété et, surtout, procurerait des moments de divertissement et de créativité.

Même si d’autres essais bien contrôlés sont nécessaires, l’art-thérapie semble prometteuse pour améliorer le bien-être, favoriser la communication et aider à gérer les conflits émotionnels relatifs au cancer26-29.

 Réduire le stress et l’anxiété. D’après les résultats d’une étude aléatoire menée auprès de 36 étudiantes en sciences infirmières, une séance d’art-thérapie incluant dessins, peinture, écriture et collage pourrait être bénéfique afin de réduire le stress et l’anxiété et favoriser des émotions positives30.

 Aider les personnes souffrant de trouble de stress post-traumatique. L’auteur d’un article scientifique regroupant des études de cas et quelques études cliniques a étudié la contribution de l’art-thérapie au traitement du stress post-traumatique31. Selon le chercheur, l’art-thérapie pourrait aider les personnes, qu’elles soient victimes ou témoins, à mieux gérer l’ensemble de leurs symptômes de stress post-traumatique d’ordre physique, cognitif, émotif et comportemental.

 Aider les enfants atteints d’asthme. En 2010, une petite étude clinique aléatoire a été réalisée auprès de 22 enfants souffrant d’asthme. Elle a permis d’observer que les enfants recevant une séance hebdomadaire d’art-thérapie pendant 7 semaines montraient une diminution des niveaux d’anxiété et une amélioration de leur qualité de vie. Il est à noter que cette étude ne visait pas à réduire la gravité ni la fréquence des crises d’asthme.

 Aider les personnes atteintes de schizophrénie. Il a été avancé que l’art-thérapie pouvait contribuer à aider les personnes souffrant de troubles psychiatriques. Toutefois, les auteurs de 2 revues systématiques ont convenu qu’étant donné le petit nombre d’études ainsi que la qualité insuffisante des protocoles, aucune conclusion définitive ne pouvait être tirée à propos de l’efficacité de cette approche pour les personnes atteintes de schizophrénie .

 

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=art_therapie_th

↑ Grab this Headline Animator

RECEVEZ MES ARTICLES…
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Subscribe in a reader

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *