7 Conseils pour passer de l amour passionnel à l' amour Passionant.

Publié le par Sarah Bay

7 Conseils pour passer de l amour passionnel à l' amour Passionant.
L’amour durable, est-ce possible ?
Par les conseillers conjugaux et familiaux du CLER Amour et Famille. http://www.cler.net

Pour être heureux en couple, peut-être pouvons-nous garder en mémoire certains points de vigilance?

Mon expérience de conseillère conjugale et familiale m’incite à vous en donner sept. Il y en a sûrement d’autres…. Premier point de vigilance : Tout en se réjouissant d’avoir autant de points communs, s’accepter différents.
Par Pascale DUTILLEUL, Conseillère Conjugale et Familiale
En effet beaucoup de relations sont fusionnelles au début :
on se comprend parfaitement, on sait ce dont l’autre a besoin et l’autre perçoit également nos désirs. On imagine que l’autre n’a que du bien en lui. Mais il arrive le moment où petit à petit on découvre la réalité de l’autre qui, non seulement nous apparaît différent mais aussi, et c’est plus difficile à accepter, imparfait ! De la même manière nous apparaissons enfin à l’autre tel que nous sommes : différent et imparfait.
Premier point : accepter l autre tel qu il est.
Parmi les scénarii de réactions possibles, le plus favorable est d’accepter l’autre tel qu’il est : un ajustement mutuel est nécessaire. Il n’est pas forcément simple mais l’important est qu’il se fasse à deux. On peut se faire aider pour cela (conseil conjugal, par exemple). L’amour passionnel peut alors se transformer en amour passionnant.
                         
Deuxième point : Avoir la volonté de durer
On pourrait dire que, pour durer, le couple doit essayer de remporter deux défis :

- Le premier serait de convertir le sentiment amoureux qui a pu s’estomper au fil du temps, en DECISION d’aimer.
- Un autre défi serait l’épreuve du temps qui passe : il peut y avoir des étapes à dépasser, des crises à surmonter (un deuil, le chômage,..), des ajustements à opérer l’un par rapport à l’autre. Il se peut alors que notre désir ne rencontre plus le désir de l’autre. Or un couple qui respire doit sauver deux aspirations : le désir d’unité et le désir de rester soi. Il est important de maintenir vivants ces deux désirs.

Troisième point : Communiquer
Communiquer, ça s’apprend. Pour cela, je vous renvoie à tous les stages de communication qui existent, notamment ceux du Cler, parfaitement adaptés à la vie de couple.
 
Quatrième point de vigilance : Trouver la juste distance avec les belles-familles 
Avant de penser à la belle-mère, le couple doit trouver la juste distance l’un par rapport à l’autre : « Je ne suis pas ta mère », peut-on entendre. D’adulte à adulte (et non d’adulte à enfant).

Puis chacun doit trouver la juste distance par rapport à ses parents.
A vouloir rester trop proche de ses parents, on reproduit le modèle familial, or un couple a besoin de créer.
D’où la nécessité de donner la priorité au lien conjugal. Si les relations sont tendues avec la belle-famille, alors le conjoint fait le lien entre ses parents et son conjoint.

5. Renforcer les relations de couple avec l’arrivée des enfants ou avec la montée en charge du travail.
Pour cela, il est important de se donner du temps pour son couple. Attention à ne pas privilégier le lien parental au détriment du lien
conjugal !
Cela se comprend vu l’attention qu’il faut donner aux enfants mais le couple peut le payer cher au bout d’un certain temps.

6. Cultiver la tendresse et parler de sa sexualité 
7. Se vouloir fidèle et savoir se pardonner.
Pourquoi est-ce parfois si difficile de pardonner?
Tout simplement peut-être parce que cela ne va pas de soi.
Quand nous sommes blessés, nous avons plutôt tendance à nous replier sur nous-même ou à chercher à nous venger; alors que pardonner est un chemin d’ouverture vers l’autre.
Et puis, pardonner en vérité est un acte gratuit qui nous demande du temps, de la patience, de l'humilité car c'est à une profonde conversion de notre cœur, de notre regard sur l'autre, sur les événements et sur soi aussi peut-être, que le pardon nous appelle.

D'autre part, même si nous avons été blessés, sommes-nous vraiment convaincus que nous ne sommes pas parfaits et que, dans d'autres circonstances, nous pourrions très bien être en position de demander pardon d'un acte relevant de notre responsabilité ?

Enfin pour parvenir à rétablir une relation apaisée il est préférable d'être deux à le désirer et à prendre les moyens d'y parvenir. La convergence de ces désirs peut parfois poser problème. Ne serait-ce que parce que celui qui nous a blessé peut n'avoir eu ni la conscience ni la volonté de le faire et que notre blessure est amplifiée par la réminiscence d'un événement de notre passé.

On comprend donc toute l'importance d'apprendre à communiquer en couple et en famille pour parvenir à la vérité de l'autre et au vrai pardon.
 
 
  
Cet article vous a plu? Parlez-en !...Merci de partager cet article sur
Twitter ou sur Facebook,ou de mettre un petit + 1 chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous.
 Si vous l' avez trouvé sympa, bien sûr,  
Merci d'avance.
Sarah.

 

 

 

Publié dans A LIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article