3 ZEN habitudes pour vivre un quotidien zen

3 zen habitudes indispensables pour être zen au quotidien

Mais quel beau texte , quel bel article ! ecrit par Philippe Picard

Ancien cadre de banque , le stress faisait partie de mon quotidien. Avec le temps et pas mal de lectures sur le développement personnel, je vous livre mes 3 habitudes pour être zen tous les jours …enfin presque :-).

 

 

Zen habitude n° 1 : un temps pour moi le matin

Petit dormeur, j’ai pris l’habitude de me lever tôt, quand tout le monde dormait encore dans la maison. Ce moment de la journée, je l’appréciais pleinement, dehors sur la terrasse, qu’il fasse froid ou pas. Si vous avez la chance d’habiter comme moi à la campagne, vous pouvez entendre la nature s’éveiller. Il m’est plus facile de me concentrer sur le chant des oiseaux, le gargouillis de la rivière , ou tout simplement de profiter du silence.

J’ai pris le temps de laisser mes pensées remonter doucement à la surface et les laisser glisser. Bien sur, il n’est pas possible tous les matins d’être aussi zen, mais cela m’arrive de plus en plus fréquemment. Ensuite, je prends le temps de déjeuner, sans téléphone ni internet.

Aujourd’hui, j’ai gardé cette zen habitude en étant entrepreneur, et j’ai rajouté un peu de lecture ( 15 à 30 minutes ).

Zen habitude n° 2 : la to-do liste

Toujours le matin, je prends un papier et je couche dessus les 3 points importants à voir dans la journée. Le simple fait de les noter fait descendre le « stressomètre » de 5 ou 6 degrés. Pour moi, écrire a toujours été naturel. L’appliquer à mon travail de cadre , qui impliquait de multiples projets , m’aidait à canaliser le stress en posant les actes à faire le jour même.

Ce temps de pose matinal permettait également de laisser émerger des idées qui se sont souvent révélées plus productives que pas mal de réunions interminables…A partir de là, j’appliquai la règle simple : déléguer un maximum d’activités à mes collaborateurs dès que ma valeur ajoutée n’était pas significative.Toute tâche de moins de 5 minutes était immédiatement effectuée ou mieux supprimée.

Pour les autres tâches , la comparaison avec mes objectifs annuels permettait de fixer : soit un classement vertical, soit une affectation à un collaborateur, soit un report sur une liste secondaire. En procédant ainsi tous les matins, cela m’a permis de gérer des projets en simultané ou en décalé, en limitant stress et pression.

Cette seconde zen habitude a muté 😉 lorsque je me suis installé à mon compte. J’applique des règles plus draconiennes, pour ne garder que l’essentiel, l’absence de collaborateurs impliquant d’optimiser mon temps au mieux de mes objectifs top liste.

Zen habitude n° 3 : Limiter au maximum l’addiction aux mails

Dans la finance, tout passe par la messagerie et l’appartenance à un groupe augmente encore la pression persistante des mails.. Je participai aussi à des groupes de projets qui venaient alimenter la masse de messages quotidiens ( environ 180 par jour ).

La solution que j’avais trouvée, même si ce n’est pas un remède miracle, consistait à me servir d’Outlook pour mettre en place des règles de gestion. Cette fonctionnalité permet d’affecter dans des dossiers les mails entrants. Certains mails étaient routés directement sur le collaborateur en charge du dossier, les mails à lire impérativement dans un dossier « urgent à lire », ainsi de suite.

Un mail adressé en copie où un de mes collaborateurs était destinataire direct, finissait dans la corbeille. L’application automatique de ces quelques règles divisait par deux, voire trois les bons jours les mails à gérer. Deuxième règle implicite pour les retours de congés, déplacements ou formations : lecture des mails les plus récents en priorité. Ensuite , les mails vieux de 3 semaines sont « poubellisés ».

Aujourd’hui, j’ai heureusement beaucoup moins de mails. J’ai quand même gardé le principe des règles de gestion. Ma boîte de réception est vidée tous les jours, et je ne m’abonne qu’aux flux RSS nécessaires à mes activités. Le principe de relever les mails deux fois par jour ( Leo Babauta ) , n’est pas encore atteint, mais je me limite à quatre fois.

A très bientôt.

Bonne journée

Philippe
Lecteur assidu pendant des années, j’ai retenu certains ouvrages qui m’ont marqué et m’ont fait évoluer. Aujourd’hui encore, cela m’arrive et je continue à apprendre, à me faire plaisir avec des auteurs , des plus anciens aux contemporains.

Si vous voulez bien m’accompagner dans mes découvertes ,
je vous ferai partager mes étonnements, mes émerveillements devant tous ces joyaux à portée de main.

Cet article vous a plu ? Parlez-en !…

Merci de partager cet article sur

Twitter ou sur Facebook,ou de mettre un petit + 1 chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous.

Si vous l’ avez trouvé sympa, bien sûr,Merci d’avance. Sarah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *