Oui, Je dis non à la culpabilité !!!

Publié le par Sarah Bay

Oui, Je dis non à la culpabilité !!!

Culpabilité ?

On va relativiser, respirer 5mn et essayer de prendre la vie par son bon côté...
Facile à dire,
Votre amie Corine vous appelle et a besoin de vous pour l aider aporter ses cartons, elle demenage samedi !
Vous acceptez sans reflechir, et dun seul coups vous vous souvenez qu il y a deja l invitation al anniversaire du meilleur ami de votre compagnon.
Vous rappelez l amie qui se lamente et qui affirme ne pas pouvoir faire cela dimanche...Vous acceptez donc de l aider ...vous laisser votre cher et tendre aller a son anniversaire tout seul et vous culpabilisez a mort ...le lendemain vous avez mal au ventre, mal a la tête ou vous vous levez  tristounette.
Et Voila ! Le cas typique de culpabilité face a une situation completement insignifiante.
 
                                   
 
Ce sentiment de culpabilité que nous éprouvons parfois avec nos proches est ressenti comme une faute et nous renvoie à des culpabilités anciennes, souvent liées à notre enfance.
Dans notre  cas présent, la personne estime que, si elle met ses désirs en arrière-plan, elle va forcément satisfaire sa meilleure amie , qui lui a rendu d enormes services auparavent . Mais c'est faux !
De cette manière, elle ne fait que saborder ses envies.
(Et léser son compagnon et le plaisir qu elle avait de se faire belle et de sortir un peu avec lui )...
Pour se faire aimer ?
Pour se rassurer du regard des autres ?
C'est la meilleure façon de tomber dans la frustration, voire même de somatiser.
                             
Le conseil : Libérons-nous de cette culpabilité en affirmant nos désirs au quotidien.
Ayons le courage de dire : Non, je ne peux pas ! Même à notre meilleure amie, notre mère ou au president de la Republique.
Si ces derniers tentent de nous culpabiliser, disons-nous que c'est à eux d'être embarrassés et pas à nous.
                                     Le plus important est d'assumer nos choix !!!
 
 

Publié dans Metafisique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article