Pensée positive ? Moi ça ne marche pas ! pourquoi et comment ça marche

Publié le par Olivier Tardieu

Comment rendre réellement efficace la pensée positive et en finir avec les difficultés ?

 

Certains confèrent à la pensée une puissance incroyable.

Se répéter chaque jour que l’on va enfin trouver l’emploi de nos rêves engendrerait les conditions favorables à l’embauche.

Etre convaincu de notre bonne étoile nous ouvrirait des portes qui seraient restées fermées autrement. Celui qui est convaincu d’être chanceux découvre toujours le billet laissé tombé là par un autre. Voir la vie en rose permettrait de surmonter toutes les difficultés du monde, des difficultés réelles du quotidien, qui, quoi qu’on en dise, sont bien là !

Cela paraît parfois difficile à croire, il faut bien l’avouer ! Ou pour le moins souvent laborieux à mettre en œuvre, ce qui revient au même au final … Comment puis-je être positif alors que je croule sous les dettes ! Alors que, OBJECTIVEMENT, je suis lamentable ! Alors que je viens de perdre un être cher ! Alors que je suis à l’hôpital depuis six mois, et que j’en ai encore pour 1 an ! Comment être heureux lorsque je n’arrive pas à instaurer une relation durable avec mes partenaires …

  

Il convient cependant de remarquer qu’il y a à boire et à manger dans ces objections à la pensée positive.

Personne ne peut nier la douleur liée à la perte d’un proche, ni à la maladie. Il est évident que face à de tels évènements, une période de deuil s’impose. Celui qui sourit à la vie à la seconde qui suit le décès de son conjoint tant aimé, ou au moment de l’annonce d’un cancer avancé est soit inconscient soit fou ! Une réaction commune et seine serait de pleurer la perte associée. A l’impossible nul n’est tenu !

Il en est autrement pour ceux qui se considèrent « objectivement » minable, décalé, nul. Ils SONT incapable de … ils n’y arrivent PAS. Cela a toujours ETE comme ça. Ils ne s’en sortent PAS… Notez la présence du verbe ETRE (je SUIS comme ça), verbe extrêmement réducteur en psychologie. Ne serait-il pas plus juste de dire : « jusqu’à présent, je me suis comporté comme cela. » ?

Où est il écrit que l’être humain est incapable de changer ? Si l’Homme est arrivé à une telle suprématie sur notre belle planète, n’est-ce pas un peu justement parce qu’il est capable de s’adapter, évoluer, changer ?

Celui qui se cantonne à ces définitions « définitives » de lui-même y trouve son compte, c'est certain. Et s’il est arrivé à se programmer de la sorte, pourquoi ne serait-il pas capable de changer de cap et de se reprogrammer positivement ?

Revenons à ceux qui se retrouvent confrontés à un deuil violent. Il faut le vivre, cela peut même prendre du temps, et ce temps dépend de chacun. Mais au-delà d’une durée raisonnable (j’avoue, qu’est-ce qu’une durée raisonnable ?), ne peut on pas dire que rester dans le deuil est signe d’une pathologie plus profonde ?

Un couple est amoureux et file le grand amour. Madame décède accidentellement. Monsieur en souffre énormément. Il en souffre, il en souffre, et ne s’en remet pas. Il s’enfonce, cela dure, encore, et il ne relève pas la tête ! Evidemment cette personne sera relativement fermée à un discours de type pensée positive. Mais n’y a-t-il pas là matière à s’interroger ? Pourquoi Monsieur n’arrive t’il pas à reprendre le dessus ? N’est-ce pas là le symptôme d’un mal être d’ordre psychologique qu’il s’agirait de traiter en profondeur ? Lui aussi doit certainement y trouver un bénéfice quelconque, de façon détournée … L’inconscient a ses secrets !

Ainsi, il apparaît que la pensée positive ne peut surmonter l’insurmontable. Tant que la personne n’est pas prête, qu’elle reste aveuglée par des mécanismes psychiques dont seul l’inconscient possède les clés, il s’avère que la psychanalyse semble être tout indiquée. Et quel en sera le résultat : Rien !

Dans un premier temps en tout cas. Puis avec un peu de patience, viendra le désamorçage de mécanismes bien encrés, et qui jusqu’alors enchaînaient le sujet. Pourquoi reste-t-on enfermé dans un deuil ? Pourquoi refuse-t-on de voir ses propres qualités, et focalise-t-on sur ses défauts … Les portes s’ouvriront. Et l’une d’elle sera celle de la pensée positive !

Lise Morin, dans son excellent livre « cultivez votre jardin intérieur », que vous pouvez d’ailleurs télécharger GRATUITEMENT ici : http://sn.im/1cixjc , parle du Subconscient comme de la terre d’un jardin ! « Puisque je réussissais si bien dans la culture de mes fleurs et de mes légumes, dit elle, je pouvais tout aussi bien obtenir de bons résultats en appliquant toutes les règles du jardinage à la culture du Bonheur. » N’est-ce pas joli ? Et bien la pensée positive, c’est exactement cela !

Et si le terrain que l’on souhaite cultiver est recouvert de cailloux, que fait-on ? Certains diront : « on change de terrain ». Malheureusement pour vous vous ne pouvez pas, vous n’avez qu’un seul cerveau. Donc … on enlève les cailloux ! C’est le rôle de la psychanalyse évoqué plus haut. Mais cela fait, il vous reste votre terrain à cultiver ! Et c’est le rôle de la pensée positive !

Que fait-on pour cultiver un jardin ?

On sème des graines. Et que fait-on en pensée positive selon vous …

Certains disent « la pensée positive, j’ai essayé, cela ne marche pas ». A ce stade, une question s’impose : combien de temps avez-vous essayé ? Quels efforts avez-vous fourni ? Lise Morin, encore elle, prend l’excellent exemple du jardinier qui souhaite planter des carottes : pensez-vous que ce jardinier s’attend à trouver de belles carottes déjà poussées dès le lendemain du jour où il a planté ses graines ? Et pensez vous qu’il ne va jamais arroser son jardin ? NON !

Ainsi va de la pensée positive : c'est un travail de longue haleine, qui demande rigueur et courage. Il y a des hauts et des bas. Mais sincèrement, pensez-vous vraiment que l’on peut réussir quoi que ce soit en commençant par : « Je n'y arriverai jamais » …
Initialement particulièrement timide, adepte de la "tremblotte en public", aujourd'hui animateur de stages régionaux dans le domaine sportif, Olivier Tardieu a été amené a prendre à bras le corps la question du "vivre mieux"...

Olivier TARDIEU – Editions IMPULSION
olivier@editions-impulsion.com
http://edimpulsion.wordpress.com/

Pour télécharger GRATUITEMENT l’excellent livre de Lise Morin, « Cultivez votre jardin intérieur » :
cliquez ici

Source : Contenu Gratuit / Bonheur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article