Le doute est necessaire, l'incertitude est nocive...Doutez, mais pour mieux agir !

Publié le par BRUNET Isabelle et GAWELIK Katy

Le doute est le début de la sagesse


Par BRUNET Isabelle et GAWELIK Katy

« Le doute est le début de la sagesse » est une citation d’Aristote. 

Le doute permet de se remettre en question, de se poser des questions avant d’agir ou de prendre des décisions.
A l’opposé, avoir sans cesse des certitudes empêche d’avancer, de progresser. Mais si vous pensez que vous avez raison, que vous détenez la science infuse, vous n’en démordrez pas, même si l’on vous démontre que vous avez tort. Vous ne pourrez plus rien apprendre puisque vous savez déjà tout !
Il semble donc que vous deviez toujours laisser dans votre vie une place au doute pour pouvoir évoluer positivement.

Dans le domaine relationnel, le doute a également une grande importance. Cela peut vous aider à ne pas donner votre confiance immédiatement, sans réfléchir. Là, le doute est synonyme d’esprit critique. Ne croyez pas d’emblée tout ce que l’on vous dit. Les gens peuvent vous mentir. Si vous n’avez pas une once de doute en vous, vous vous laisserez piéger facilement.

  Mais douter sans arrêt, n’est-ce pas plutôt un défaut ?
Il est certain que dans notre société où sont valorisées les performances et les certitudes, le doute n’est pas permis. Il est considéré comme un signe de faiblesse. Un cadre ou un salarié qui doute n’est pas pris au sérieux. Il passe pour quelqu’un d’hésitant.
Bien entendu, le doute a ses limites. Douter continuellement et constamment vous promet une vie d’enfer. Vous serez incapable de prendre des décisions, de vous construire une vie saine et épanouie. Là, le doute est synonyme de scepticisme, ce qui ne peut que vous nuire.
Je connais des personnes qui n’arrêtent pas de douter de tout et qui sont malheureuses au final. Elles préfèrent ne rien faire. Au moins, elles ne se poseront plus des tas de questions.

De même, dans les relations amoureuses le doute est dangereux car cela peut se transformer en jalousie maladive. Pour qu’une relation de couple soit saine et durable, la confiance doit au fil du temps remplacer le doute. Il est certain qu’au début le doute est salutaire car il évite de s’engager à l’aveugle dans une relation. D’ailleurs ne dit-on pas l’amour rend aveugle ? Mais, après cette « période d’essai », rapidement la confiance doit s’installer pour instaurer une relation sincère et stable sur le long terme.

Finalement, le doute est bien le début de la sagesse à condition que ce doute ne soit pas outrancier et qu’il vous aide à avancer plutôt qu’à vous bloquer. Le doute n’est pas une marque de faiblesse, bien au contraire. Il vous permet de vous rendre plus fort. Le doute vous aide à ne pas croire en n’importe quoi, à conserver votre esprit critique. Il vous aide à grandir et à vous rendre plus intelligent.
En doutant, vous évitez de vous fondre dans la masse, de prendre pour argent comptant tout ce que l’on vous dit, de réagir comme les moutons de Panurge.
Il vous permet de vous poser les bonnes questions, au bon moment. Mais lorsque vous avez les réponses à vos questions, vous avez toute les cartes en main et là il n’est plus temps de douter mais de foncer !

A vous de trouver le juste milieu, de ne pas transformer vos doutes en obsession.
Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.


"Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables".

Source : Contenu Gratuit / Développement Personnel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article